Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

L’équipe de France de rugby ne regarde plus derrière

- Catégories : Sports collectifs

1er match du tournoi des VI NATIONS :

02/02 : France 24 - 17 Angleterre

  • La déclaration à retenir :

Charles Ollivon, capitaine, a inscrit deux essais : « il y a des weekends où je ne marquerai pas, où on verra d’autres péripéties. Mais je ne veux qu’une chose, c’est qu’on garde cet état d’esprit parce qu’on prend du plaisir, tout est plus facile, tout est plus fluide entre nous, les semaines passent plus vite. Au final on ne retiendra que ça. »

On les avait laissés sur un goût d’inachevé. On avait encore faim, presque autant qu’eux. Et si les français avait, malgré la défaite, vécu un déclic contre le Pays de Galles en Coupe du monde l’année dernière ? Et si les français, après leur victoire contre l’Angleterre, allaient chercher le Grand Chelem ? 

La fin de la Coupe du Monde 2019 avait été terrible pour notre équipe de France. Si la défaite contre le Pays de Galles était attendue, le scénario de la rencontre fut plus dur que prévu. Les tricolores avaient échoué à un petit point de la demi-finale. Conquérants, affamés, justes techniquements, ils avaient poussé toute la rencontre jusqu’à se retrouver à 14 contre 15. Un carton rouge tellement rageant... Trop rageant. Encore plus rageant que la blague bancale de ton ami qui te défend de boire de la Corona, à cause du virus. Mais oui, dans ma dernière phrase j’ai usé d’adjectifs positifs pour parler de l’équipe de France de rugby. Et ce fut le cas après ce match. Cette défaite était en fait une victoire. Une victoire de l’état d’esprit : ils en sont capables. Un élan trouvé pour une jeune génération si talentueuse. Et à partir de là, à partir de maintenant, plus jamais on ne la reprendrait à douter et trembler face à l’adversité. 

Après une décennie de disette, enfin la bonne recette ? 

Depuis une dizaine d’années, le tournoi des VI nations n’est plus vraiment attendu avec l’engouement d’antan, quand les français arrivaient en favoris, au moins en outsiders. Une 3ème place - au même nombre de points que le 4ème et le 5ème - en 2016 et puis... rien. La France n’a pas réussi un podium depuis 2011 et une 2ème place. Cette année 2020 ne dérogeait pas vraiment à la règle mais on avait hâte de revoir les joueurs après la Coupe du monde. Le nouvel entraîneur, Fabien Galthié, était aussi une source d’espoir à l’aube de ce tournoi. Ce dimanche, en fin d’après-midi, les drapeaux français se sont agités, les supporters se sont pris dans leurs bras et en ont jeté leurs bières. Les anglais, eux, n’avaient plus soif. Oui, l’équipe de France a battu les vice-champions du monde. Oui, tout le monde attend la suite du tournoi avec impatience. Oui, on veut le Grand Chelem. Et oui, ça fait du bien de ne pas avoir à attendre l’Euro de football et les Jeux Olympiques pour pouvoir vibrer.

                        

Calendrier du tournoi des VI nations pour la France :

09/02 - 16h : France - Italie

22/02 - 17h45 : Pays de Galles - France

08/03 - 16h00 : Ecosse - France

14/03 - 21h00 : France - Irlande

Partager ce contenu

Menu