Catégories

Informations

Promotions

Mes devis

Il n'y a aucun produit dans votre devis

» Voir tous mes devis.

Equipement clubs : un maillot personnalisé pas cher, c'est possible ?

Publié le : 23/11/2018 17:26:24
Catégories : Sports collectifs

Equipement clubs : un maillot personnalisé pas cher, c'est possible ?

Les achats de maillots représentent chaque année un budget très conséquent pour les clubs de sports collectifs, les associations sportives et autres collectivités.

En plus de l'achat du maillot de foot, basket, handball, volley ou rugby aux couleurs du club, afin de personnaliser le maillot, il convient généralement de rajouter sur le coeur le logo ou blason du club, de mettre des numéros dans le dos, un ou plusieurs logos de sponsors et parfois les noms des joueurs.

Deux options principales s'offrent aux clubs pour avoir un maillot personnalisé :

  • Achat d'un maillot de sport déjà confectionné et marquage par sérigraphie textile ou transfert sérigraphique
  • Création et fabrication d'un maillot de sport en sublimation textile

Nous allons vous présenter en détails ci-dessous les deux options avec leurs avantages et inconvénients : 

Qu'est ce que la sérigraphie textile ?

La sérigraphie textile est une technique d'impression très ancienne qui est comparable à la technique du pochoir.

Cette technique d'impression sur textile est adaptée à tout type de textile : cotpn, polyester, nylon...mais avec des spécificités techniques (type d'encre, séchage...) selon le support et donc des différences de coût d'un support à l'autre.

La sérigraphie textile consiste à déposer une couche d'encre sur le textile à travers les mailles d'un écran, à l'aide d'une racle en caoutchouc. 

La sérigraphie textile se déroule en plusieurs étapes 

1) La création du design et du film : une fois que vous avez défini précisément vos envies de design, de placement des logos du club ou des sponsors, la création est finalisée sur un logiciel de PAO et le motif est alors imprimé sur un film transparent en noir opaque. 

2) La création de l'écran de sérigraphie : l'écran est constitué d'un tissu tendu en polyamide ou polyester et fixé sur un cadre en aluminium est enduit d'une émulsion qui durcit à la lumière (naturelle ou reproduite). L'émulsion durcie forme une pâte (toutes les mailles de la toile sont bouchées). Cette pâte fait office de pochoir, au moment de l'application de l'encre. Une fois l’écran et le film prêts, on procède à l’insolation.

Le film est plaqué sur la toile, puis le tout est exposé face à une lampe UV. On révèle le motif en passant l’écran sous un jet d’eau. L’émulsion aux niveaux des mailles non exposées aux UV grâce au film interposé se dissoud avec l’eau, laissant ainsi ces mailles non-obturées.

3) Le calage de l'écran sur le caroussel et l'impression : L'écran est ensuite placé sur le carrousel et on nappe l’encre dans le cadre de sérigraphie afin de la répartir afin qu'elle s'infiltre à travers les mailles de l’écran. Le textile est alors imprimé. Reste à attentre le séchage plus ou moinslong selon le type d'encre et le type de support imprimé.

Notons que ces opération sont à répéter autant de fois qu'il y a de couleurs (un écran par couleur).

Le film ci-dessous réalisé par eMode résume parfaitement les étapes de la sérigraphie textile

Le textile étant une matière souple, il n'est pas possible d’imprimer la première couleur, de retirer le textile, de sécher l’encre puis de repositionner le textile au même endroit sans déformation pour imprimer la couleur suivante.

Le sérigraphe est obligé d’imprimer toutes les couleurs en une seule fois, c’est-à-dire sans déplacer le support à imprimer. On utilise alors un carrousel sur lequel on fixe tous les écrans.

Vous l'aurez compris le prix de l'impression sur textile en sérigraphie dépend du nombre de couleurs à imprimer (plus vous avez de couleurs, plus vous devez fabriquer d'écrans), du nombre de pièces à imprimer (plus vous avez de quantités à imprimer, plus vous amortissez les frais fixes liés à la création du ou des écrans) et du type de support (l'impression sur nylon ou polyester nécessite parfois l'utilisation d'encres spécialesplus chères).

C'est pourquoi pour des raisons de simplification technique et de coûts, et parfois de qualité, les sérigraphes ont aujourd'hui recours à la technique du "transfert sérigraphique" également appelé « transfert à chaud »

Le transfert sérigraphique consiste à plaquer un film plastique ou papier (préalablement imprimé et enduit de colle) sous une presse (imitant le fer à repasser) qui garantira le transfert de l'impression sur le support.

Tout comprendre sur l’impression textile par sublimation

La méthode d’impression par sublimation est une méthode assez novatrice qui permet une personnalisation du design du produit quasi-totale sur des maillots en polyester. Couleurs, motifs, logos, numéros des joueurs, tout est ajustable selon vos souhaits.

On se limite donc à une seule matière : le polyester.

On identifie quatre étapes différentes dans ce procédé qu’est l’impression par sublimation : la création du design, l’impression, le transfert et le façonnage.

1)    La création du design : Vous nous donnez vos envies de design, de placement des logos du club ou des sponsors, ainsi que la répartition des numéros de joueurs par taille. A partir de cela, nous réalisons un BAT (Bon à Tirer) avec une esquisse du maillot. Si cela vous convient, nous lançons la fabrication.

2)    L’impression : Pour commencer, nous imprimons les différents motifs ou logos que vous souhaitez reproduire sur un papier de transfert dédié à cet effet. Cela est possible au moyen d’une imprimante qui fonctionne avec une encre particulière à base d’eau. Nous réalisons l’impression sur le papier à l’envers de telle sorte que les motifs se retrouvent à l’endroit lorsque le contact avec le tissu sera effectué. L’utilisation d’autres supports est possible à condition de les enduire d’un vernis spécial (un verni industriel de polyester).

3)    Le transfert : Après avoir prédécoupé les maillots selon les tailles souhaitées, nous superposons le papier de transfert et le tissu, puis nous les mettons en pression sous une plaque. Nous chauffons alors le tout dans une presse à chaud. Grâce à la pression et à la chaleur, l’encre devient gazeuse et c’est à ce moment-là qu’elle fuit le papier pour s’imprégner dans les mailles du textile. Enfin, il suffit de séparer le tissu fraîchement redessiné du papier maintenant vide.

4)    Le façonnage : Maintenant que les éléments sont imprimés, nous assemblons toutes les pièces.

L’impression par sublimation présente 2 avantages principaux par rapport à la sérigraphie ou par rapport à l’impression à jet d’encre. Ce premier avantage est une netteté bien supérieure : les logos seront plus nets et purs. Le second, et cela concerne plus la durabilité du maillot, c’est que les logos ou autres signes sont incrustés de manière plus solide, et cela offre une meilleure longévité.

Le film ci-dessous réalisé par eMode résume parfaitement les 3 premières étapes de l'impression textile par sublimation

Vous l'avez compris les 2 méthodes d'impression textile ont chacune leurs avantages et inconvénients.

Si vous voulez un jeu de maillots avec un simple marquage de numéro dans le dos et un sponsor sur la poitrine en une couleur, mieux vaut opter pour un jeu de maillots déjà confectionné et imprimer en sérigraphie.

Dès lors que vous avez plusieurs sponsors avec des logos en couleur, des numéros dans le dos, un logo du club sur le coeur ou encore que vous recherchez une couleur précise de maillot, la création d'un maillot subllimé peut s'avérer plus économique même pour des petites quantités.

De plus le fait de mettre plusieurs sponsors sur les maillots peut vous permettre d'augmenter les sources de financement.

En conclusion, il n'y a donc pas une technique plus économique qu'une autre, tout dépend de votre projet de création et du nombre de maillots dont vous avez besoin.

Pour toute information complémentaire, nous restons à votre disposition par téléphone au  03 65 65 62 50 par mail à contact@sporenco.com.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)